Le portrait de Dorian Gray [Oscar Wilde]

Publié le par Shanaa

 

dorian.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

 

" L'expression était d'une cruauté atroce. là, son âme même, émergeant de la toile, le dévisageait, et l'appelait à son tribunal."

 

Devant son portrait, oeuvre d'un de ses amis, Dorian Gray, jeune homme d'une immense fortune et d'une exceptionnelle beauté, fait le voeu de rester tel qu'il est peint, tendis que son image vieillira à sa place. Exaucé par une intervention magique et fatale, Dorian cède alors à tout ses caprices et à toutes ses folies. Dans les quartiers élégants de Londres, et les bouges du port, sous le masque de sa beauté intacte, il mène une vie de débauche et de crime. Esthète, monstre, dandy, il a décidé de faire sa vie une oeuvre d'art. Une vie qui ressemble à celle d'Oscar Wilde, que la société victorienne lui fit payer en le condamnant aux travaux forcés..

 

Mon avis :

 

Il y a de ces livres qu'il est impossible d'oublier. Des livres auxquels vous repensez encore longtemps après, avec des citations qui vous reviennent dans certaines situations et qui vous font sourire ou réfléchir. Le portrait de Dorian Gray fait incontestablement partie de cette catégorie.

 

Ah, Dorian...Cela faisait déjà quelques temps que j'avais ce livre dans ma bibliothèque. Le sortir de sa poussière a été une de mes meilleures idées ces derniers temps.

 

L'histoire est très simple. Dorian Gray, jeune premier d'une beauté éblouissante, se fait peindre par son ami Basil. L'immortalisation de sa beauté le conduit à souhaiter qu'elle reste éternelle. Souhait qui sera exaucé. Dorian Gray tombe ensuite dans la débauche, à travers notamment l'influence de Lord Henry, dandy cynique, parfait produit de l'Angleterre Victorienne dont il est néamoins le premier pourfendeur.

 

Mais ce n'est clairement pas le côté fantastique que je retiendrais de cette lecture aussi envoûtante que riche.

 

1) Il est impossible de parler de Dorian Gray sans souligner la magnifique plume d'Oscar Wilde, une des plus belles que j'ai eu la chance de contempler. Une plume poétique et fascinante. Wilde dépeint à merveille les travées de l'Angleterre Victorienne et ses vicissitudes. Les descriptions sont poètiques et gracieuses. C'est pour cela que le livre se lit très vite et que je trouve que les quelques longueurs descriptives sont fort agréables.

 

2) Mais ce qui m'a le plus fasciné - et de loin -, ce sont les personnages. Trois hommes aux caractères foncièrement différents - qui apparemment représentent d'ailleurs trois facettes majeures de la personnalité de Wilde, mais ça je ne peux le confirmer - et qui fascinent par la profondeur que leur donne Wilde.

 

Il y a tout d'abord Basil, le peintre à fleur de peau, vouant un culte quasi mystique à Dorian Gray. Ce dernier incarne la jeunesse et l'innocence à la perfection. Du moins au début. Avant que Lord Henry viennent l'influencer de par sa vision de la vie.

 

Lord Henry est le personnage qui m'a le plus marqué dans cet oeuvre. Plus que Dorian lui même. D'une intelligence rare et avec un recul certain sur la vie, c'est l'un des personnages les plus atypiques que j'ai rencontré. Je le trouve tout bonnement fascinant. Cynique à souhait et presque pervers parfois, il n'est pas du tout exempt de critiques et je conçois tout à fait qu'on ne l'aime pas. Mais sa personnalité est si fascinante que je ne peux m'empêcher de l'aimer. Très caustique, il nous gratifie tout le long de théories - souvent fumeuses - sur sa vision de la vie et de remarques très drôles et subtiles. Son humour est l'une des choses que j'ai le plus apprécié dans l'oeuvre. Quelques citations qui m'ont énormément fait rire, notamment la dernière qui est juste géniale :

 

'Les seuls charmes du mariage ce sont les mensonges qu'il nous impose'

 

'Les hommes se marient par lassitude, les femmes par curiosité. Ils sont déçus les uns et les autres!'

 

'La fidélité est à la vie sentimentale ce qu'est l'étroitesse d'esprit au développement intellectuel'

 

 

Dorian est également très intéressant et très paradoxal. Innocent au début, il sombre peu à peu dans la déchéance et dans la perversité, du fait notamment de l'influence - quoique assez indirecte - que Lord Henry exerce sur lui, en l'enjoignant de s'adonner à 'un nouvel hédonisme'. La vision simple de la vie que Dorian avait auparavant s'efface, et cette remise en question sera fatale pour la trajectoire de sa conscience. Dorian devient en effet cruel et arrogant, tout en sombrant dans la débauche londonienne. L'évolution de sa personnalité et de sa perception de la vie est passionnante. Dorian se cultive et réfléchit au sens de sa vie, et sombre à côté dans des méfaits qu'il n'arrive pas à assumer.

 

3) Le portrait de Dorian Gray est d'une richesse telle qu'il est impossible de parler tout les thèmes abordés/ De plus, il est parfois difficile de déterminer quel message veut faire passer Wilde dans ce livre, tant est si bien qu'il y en aurait un. Ceci s'explique en partie du fait des caractères très différents des personnages, qui ne partagent pas vraiment la même vision de la vie.

 

Wilde est très acerbe envers l'Angleterre de l'époque, et notamment la haute bourgeoisie souvent inactive, savourant leurs privilèges lors de soirées mondaines. Wilde dénonce ainsi les inégalités sociales qui marquent l'époque de l'Angleterre Victorienne.

 

La promotion que Wilde fait de l'hédonisme m'a particulièrement frappé. Il le fait notamment à travers le personnage de Lord Henry. Cet être que certains qualifient d'abject a néanmoins fait de sa vie une source de plaisirs continus. Dorian n'y est quant à lui pas arrivé, du fait probablement d'un manque de connaissance de soi, facteur clé pour Wilde dans son oeuvre. 

 

En somme, c'est un excellent livre que ce Portrait de Dorian Gray. Un livre que tout le monde devrait avoir lu au moins une fois. Un chef d'oeuvre.

 

Publié dans Classique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moka 25/05/2011 23:11


Un des classiques qui fait partie de mon TOP 10 ! Une oeuvre magistrale !


Shanaa 26/05/2011 18:13



merci de ton passage moka  ! Je suis ravi que certains illustres bloggeurs aiment ce livre :D



Cécile 13/05/2011 10:10


Je n'aurais pas cru être tentée par cette lecture mais là j'avoue que ton commentaire donne vraiment envie.


Shanaa 13/05/2011 11:21



J'espère vraiment que tu aimeras, même s'il y a quelques 'longueurs' !



Anne Sophie 12/05/2011 13:55


j'ai beaucoup aimé ce livre, et j'ai trouvé la BD qui en a été tirée aux Editions Delcourt


Shanaa 12/05/2011 14:27



Je savais aps qu'il y avait une BD!


Remarque, il y a aussi un film je crois..



Frankie 12/05/2011 12:29


Lexou a tout dit ! ^^ Je n'ai pas aimé ce livre du tout, un vrai purge pour moi ! Personnages détestables (à part Basil), histoire intéressante mais qui ne m'a pas accrochée et si le style de Wilde
est effectivement très belle, ses descriptions sont trop longues et barbantes. Mais je suis ravie de l'avoir lu pour pouvoir faire mon propre avis.


Shanaa 12/05/2011 14:27



Rooh :)


Ceci dit, c'est bien de l'avoir lu je pense. J'ai bien aimé les descriptions, pas comme celles de Maupassant qui étaient juste à mourir d'ennui..



Lex' 11/05/2011 22:29


Il en fallait bien un. Voilà un avis qui totalement à l'envers du mien même si je le conçois tout à fait. L'écriture m'est apparu pompeuse et franchement lourde. Par contre, comme toi, j'aimais
bien au début Lord henry mais à force de discours qui veulent pour au final, ne rien dégager de transcendant, j'ai terminé ce livre avec un gros ouf de soulagement! Mais je relirai du Wilde, ceux
qui lui sont plus intimes.


Shanaa 11/05/2011 22:58



Ben oui, mais il est marrant Lord Henry :D


Ceci dit beaucoup n'ont pas aimé ce livre.