L'anneau de Moebius [Franck Thilliez]

Publié le par Shanaa

9782266205047.jpg

 

Quatrième de couverture :

 

Pour sa première enquête, Victor Marchal aborde son métier de flic par sa face la plus noire : une ex-star du porno torturée, une mise en scène macabre, et une plongée dans le monde interlope des déviants sexuels et des monstres de la nature. Depuis toujours, Stéphane Kismet est hanté par des images prémonitoires mais cette fois elles obéissent à une indéchiffrable et terrifiante logique. Dans ses rêves, Stéphane possède une arme, il est recherché par la police, une petite fille est morte... Les trajectoires de Victor et Stéphane vont se rejoindre. C'était écrit. L'un n'a encore rien vu, l'autre ignore qu'il sait déjà tout...

 

Mon avis :

 

Cela faisait quelques temps que je n'avais pas eu une lecture 'détente' me permettant de m'évader tout en étant pris dans une histoire. Et de satisfaire mon envie de sang/meurtres/enquête/etc (en lecture, of course). Et quoi de mieux que de découvrir un thriller d'un auteur à succès encore inconnu pour moi? Tout en rendant hommage au cadeau de Noël que Lily m'avait fait.

 

Et voilà comment j'ai démarré avec entrain l'Anneau de Moebius de Franck Thilliez.

 

Un polar à deux trames. Dans la première, on suit Stéphane Kismet, un type au passé psychiatrique certain, qui vit dans une énorme maison dans la forêt près de Paris.

Métier : Concepteur de monstres pour les films d'horreur.

Signe particulier : A des prémonitions de part ses rêves. Cela reste flou et subtil mais c'est suffisamment présent pour que sa santé mentale en ait pris un coup. Cf le passé psychiatrique certain.

Ah oui, il est marié quand même.

 

Dans la seconde trame, retour à du très grand classique. Victor Marchal, jeune flic encore novice et plus ou moins pistonné, est propulsé à Paris dans la Brigade Criminelle. Pas de tout repos donc. A peine arrivé, un gros cas sur les bras : une fille est retrouvée mutilée de manière assez étrange. Cette première victime, actrice porno à ses heures, baigne dans un univers que je qualifierais d'inhabituel. Le terme de déviant de la quatrième de couverture me parait un peu trop conformiste, même s'il est vrai que ses envies sont un peu différentes du commun des mortels. Bref, on est plongé dans les abysses de la déviance sexuelle. Et personellement je trouve cela très intéressant.

 

Les deux trames vont évidemment se rencontrer puis s'imbriquer. Quels sont les points essentiels de ce thriller?

 

 

1° Tout d'abord, les personnages sont assez atypiques. Stéphane est unique en son genre. Du moins je l'espère pour l'humanité. Un peu fou, asocial, très intelligent et bon comédien mais torturé par ses prémonitions qu'il a du mal à interpréter, on ne peut que s'intéresser à lui. Victor, bien qu'il reste assez classique, n'a pas le portrait type du flic que l'on rencontre majoritairement dans les polars. D'habitude, c'est plutôt les vieux briscards ou les jeunes génies aux dents longues qui se retrouvent devant une affaire qui semble insoluble. Ici, Victor a peur, regrette d'être venu à Paris, vomit en autopsie, pleure parfois, et doute. Ce n'est pas une lavette, juste un être humain qui débarque dans un univers aux couleurs de l'enfer.

 

2° La double narration donne plus de vivant à l'histoire. Même si ce côté la reste assez classique, les deux personnages sont traités de manière équilibré et les trames se recoupent et s'imbriquent parfaitement. Thilliez maitrise vraiment son sujet, et il sait où il va. Cette maitrise se ressent et la cohérence solidifie un thriller qui flirte avec le fantastique.

 

3° Ên effet, Stéphane a des prémonitions. Il voit des scènes de son avenir en rêve. Cette partie un peu fantastique est beaucoup exploitée par Thilliez - plus que je ne le pensais initialement - et cela donne à l'Anneau de Moebius un côté assez original, ce qui est bienvenue. J'ai eu peur par moment que cela dérape mais Thilliez maitrise parfaitement le pan fantastique, ce qui contribue à densifier véritablement l'ouvrage, et lui donner une richesse que l'on ne retrouve pas nécessairement dans beaucoup de thrillers.

 

4° Enfin, la documentation est solide et bien amenée. Pas de couplet interminable sur tel ou tel point scientifique (ou autre) mais de nombreuses informations distillées au fil de l'histoire, de manière naturelle. Je trouve que c'est un point très important dans les thrillers, cela leur donne un gage de crédibilité primordial.

 

Un très bon thriller, à recommander pour les férus du genre.

Publié dans Thriller

Commenter cet article

Mina 17/04/2011 18:53


Eh bien, je constate que tu as été très présent sur la toile durant mon absence ! =) je vais faire mon petit tour pour rattraper tout ça...

Pour commencer, je vais prendre note plus sérieusement de ce titre car ton avis me donne vraiment envie de retenter du Thilliez (^-^)


Shanaa 17/04/2011 20:05



Oui j'ai été actif assez ! Je vais bientôt l'être moins alors je profite :D



Lily 13/04/2011 14:33


Contente qu'il t'ait plu ! :)

La chambre des morts n'est pas son meilleur *mais j'avais bien aimé * ses romans montent crescendo, et sont de plus en plus bons, d'après les critiques générale *je ne les ai pas tous lu encore
*

bonne découverte, si tu continues :)


Shanaa 14/04/2011 21:36



Merci encore Lil :)



Erato 12/04/2011 23:23


Ca fait un moment que je veux le lire. La couv' me fait de l'oeil XD J'ai bien aimé La chambre des morts, l'as tu lu ?


Shanaa 13/04/2011 02:42



Nan pas du tout! c'est mon premier thilliez. Mais je lis trop de thrillers en ce moment :D



Véro. 11/04/2011 21:55


Chic alors ! Il est dans ma PAL !


Shanaa 13/04/2011 02:42



Super Véro :)



deliregirl1 11/04/2011 18:31


Je trouve toujours les livres de Thilliez très documenté, en tout tu me donne envie de le sortir de ma PAL.


Shanaa 13/04/2011 02:44



Je ne savais pas que tu étais si fan :p