Robert Badinter : un juriste en politique [Paul Cassia]

Publié le par Shanaa

41esTVJDfUL__SL500_AA300_.jpg

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

Faire progresser les libertés : tel est le principe d'action publique de Robert Badinter depuis que, jeune trentenaire, il a publié ses premières tribunes judiciaires dans L'Express. Sans suivre la ligne chronologique des biographies classiques ni le découpage thématique propre aux biographies intellectuelles, ce livre retrace le parcours hors du commun d'un juriste à travers tous les métiers du droit qu'il a exercés : avocat, professeur des universités, garde des Sceaux, président du Conseil constitutionnel, président d'instances arbitrales internationales, sénateur. Certains des combats de Robert Badinter - au premier rang desquels l'abolition de la peine de mort ou l'humanisation des prisons - sont désormais célèbres ; d'autres moins médiatisés - par exemple, la création de la Cour européenne de conciliation et d'arbitrage. Cet ouvrage les restitue à travers archives et témoignages d'une manière qui se veut à la fois accessible et scientifiquement rigoureuse. L'itinéraire du jeune avocat inconnu devenu sénateur des Hauts-de-Seine, est éclairé par le contexte politique de la fin de la IVe République et de la Ve République, où l'on voit en particulier comment se met en place un cercle de fidèles autour de François Mitterrand, qui conduira à la " grande alternance " de 1981. Des palais de justice au Sénat, à travers un demi-siècle d'engagements, d'espoirs déçus et de réalisations, on retrouve dans le parcours de ce juriste entré en politique le même fil directeur : la lutte pour une justice humaniste et respectueuse de l'Etat de droit

 

Mon avis :

 

Je n'ai pas pour habitude de chroniquer des ouvrages autres que des romans mais la grandeur de cette biographie et l'intérêt que j'ai éprouvé me pousse à bousculer quelques peu mes coutumes.

 

Robert Badinter est un sénateur socialiste, ancien garde des sceaux et ancien président du Conseil Constitutionnel, entre autres. Mais il est surtout connu du grand public comme celui qui s'est battu contre la peine de mort, ce qui a conduit à son abolition sous la présidence Mitterrand, en 1981.

 

Pourquoi ai je tenu à lire cette biographie? Evidemment, je connaissais Robert Badinter, du moins ses grandes fonctions et ses principaux combats, mais sans plus. J'ai eu la chance d'assister à un discours qu'il a tenu au forum des idées sur la justice organisé par le Parti Socialiste à l'Assemblée Nationale. Et j'ai été tout simplement bluffé. Je n'ai jamais vu quelqu'un parler avec autant d'éloquence. Captivant, caustique, érudit, et portant un intérêt profond pour la justice, les droits de l'homme et la liberté. Un intérêt  qui est dénoué de toute perspective électoraliste ( Peu d'ancrage électoral pour Robert Badinter dans sa longue carrière), d'ailleurs.

 

Et donc je me suis procuré cette biographie, qui détaille très minutieusement sa carrière.,La biographie suivant chronologiquement la trajectoire de l'actuel sénateur socialiste.. D'avocat d'affaires à Garde des Sceaux, de président du Conseil Constitutionnel à sénateur. La partie sur son mandat au ministère de la justice est bien évidemment la plus longue - et la plus intéressante -, et les combats menés par Robert Badinter (Abrogation des tribunaux d'exception, ouverture d'un recours devant la Cour Européenne des droits de l'hommes pour les contribuables, abolition de la peine de mort, abolition du délit d'homosexualité,...) illustrent l'idéal de justice vers lequel il essaye de tendre. Et souvent, contre l'opinion publique.

Il a d'ailleurs déclaré que si l'abolition de la peine de mort avait été soumise par référendum à l'époque, il n'y aurait eu aucune chance qu'elle soit abolie. Ce qui fait quelque peu froid dans le dos.

 

Paul Cassia, Professeur de droit à l'Université de Paris I, a effectué un travail de recherche remarquable que j'ai rarement (jamais) vu dans les diverses biographies d'hommes politiques que j'ai lu. L'ouvrage est donc extrêmement riche car l'auteur analyse en détail et de manière quasi-exhaustive le contexte et revient sur tout les points juridiques et politiques qui ont marqué la carrière de Robert Badinter. Et il y en a beaucoup. Même si les données juridiques sont vulgarisées (de fort belle manière d'ailleurs), cela peut rebuter le profane. Néanmoins, le texte reste quand même accessible.

 

J'ai pris un plaisir immense à me délecter de cette biographie extrêmement complète. Robert Badinter est un homme réellement fascinant que je trouve admirable. Il est, je trouve, au dessus des mouvances politiques ou des petits jeux électoralistes et populistes que la classe politique nous inflige tout les jours. C'est remarquable.

 

 

 

 

Commenter cet article

Anou 06/07/2011 12:03


Très joli article, je note le titre.. Sinon c'est bon Shanaa, j'arrête de poster des commentaires partout, j'ai fait le tour de ton blog, je suis à jour !


Shanaa 10/07/2011 18:52



Désolé de répondre si tard anou..c'est très gentil en tout cas !



Malouuh/Lamalal' 26/06/2011 18:52


Je découvre ton blog, qui me plaît beaucoup.
Comme beaucoup je pense, je connais Robert Badinter principalement pour la loi contre la peine de mort. Ca fait du bien de se souvenir qu'il existe encore des hommes politiques, des vrais (et non
des tacticiens politiciens). Des fois j'ai l'impression qu'ils n'existent plus que dans les livres.


Shanaa 27/06/2011 22:33



Merci beaucoup.. pourtant il est un peu en jachère, faute de temps.


Exactement ! Il y a très peu d'hommes que lui et il faut s'en souvenir.



Lex' 14/06/2011 11:43


Intéressant, je ne connais Badinter que de nom et je ne savais pas qu'il avait autant oeuvré. Je ne pense pas lire ce livre mais ta conclusion que je rejoins sincèrement au vu de la calamité
politique actuelle m'inspire.


Shanaa 14/06/2011 21:24



Yep, actuelle mais c'est pire dans certains pays..



Bouquinovore 13/06/2011 15:02


Du haut de ces 83 ans Badinter est un véritable Monsieur! Et un Homme Politique avec un grand H et un grand P. Selon moi il est hors du jeu de la politique politicienne qui n'a pour seul but que de
se faire réélire. C'est certainement un des derniers grand Politique avec convictions et non intêrets.


Shanaa 13/06/2011 16:43



Clairement, je le dis aussi à la fin. Je n'ai pas hâte qu'il nous quitte..



Moka 13/06/2011 12:31


J'adore Badinter ! Un grand homme.


Shanaa 13/06/2011 16:43



Cela me fait plaisir que d'autres l'apprécient aussi..