Méto - Tome 1 : La maison [Yves Grevet]

Publié le par Shanaa

J'ai gagné ce livre à un concours organisé par le Webzine Litté Mag', que je remercie et plus particulièrement lebonsaï.

 

30379954.gif

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

Soixante-quatre enfants vivent coupés du monde, dans une grande maison. Chacun d'eux sait qu'il devra en partir lorsqu'il aura trop grandi. Mais qu'y a t il après la Maison ?...

 

Mon avis :

 

Je ne suis pas très attiré par la littérature jeunesse à la base et je n'aurais probablement pas lu ce livre si je ne l'avais pas gagné (d'autant plus qu'il n'est pas disponible en poche) malgré les conseils de Cécile, d'après elle ce livre était un bijou. J'étais donc assez excité avant de le lire, allais je lire une merveille littéraire?

 

J'ai arrêté de lire des romans 'jeunesses' quand je devais avoir 14/15 ans. A la fin du collège en gros. Mes derniers étant la saga 'Mon professeur est un extraterrestre', pour ceux qui connaissent. Je m'étais plongé ensuite dans les Tolkien et les King notamment, romans que je trouvais plus aboutis.

 

Que dire de ce replongeon dans le monde Young Adult?

 

Petit résumé d'abord. 64 enfants vivent sous le joug des César dans une maison cloitrée sur une ile inconnue. On ne sais pas pourquoi ils sont là. Les règles de vie sont très strictes et les César canalisent tout mouvement de révolte. On suit donc le parcour de Méto, jeune de la maison qui a en charge d'initier le nouveau venu, Crassus, aux règles de vie. Sauf que Méto se pose quelques questions. Pourquoi suis je ici? Qu'est ce qu'il y avait avant? (Eh oui, ils n'ont que des bribes de souvenirs) Qu'arrive il à ceux qui quittent la maison? (Eh oui, passer une certaine taille, les enfants sont contraints de quitter la maison et on ne sait pas à l'origine ce qu'ils deviennent - mais on devine évidemment que ce n'est pas très enviable ni positif.

 

La vie dans la maison m'a d'ailleurs fait penser à l'histoire de Sparte. Sous la Grèce antique, les enfants à Sparte étaient en effet éduqués de manière très stricte, avec des grades et dans une conception égalitaire. Les jeunes sont éduqués par la violence et sont coupés du monde, le peuple spartiate était très restreint du fait qu'ils ne comportaient que des guerriers. Les enfants jugés pas assez solides étant d'ailleurs jetés de la falaise à la naissance. La comparaison s'arrête là, fin du topo historique pas forcément utile d'ailleurs, excusez moi.

 

Revenons en au livre. Le style est efficace, le monde crée par Yves Grévet est attractif et vraiment prenant. Le mystère est entier et même si certains peuvent paraitre assez prévisibles, on se demande quand même pourquoi ils sont là et quel est le grand secret derrière tout cela. Sur ce point, ce roman est très réussi, on est happé par l'histoire. La preuve je l'ai lu en 1 nuit. Donc bravo sur cela.

 

L'univers de la maison est également très intéréssant. Notamment le jeu d'inche qui est une sorte de sport violent permettant aux enfants de se défouler et d'extérioriser leur violence. Idem du frigo, sorte de cachot où  ceux qui ne suivent pas avec exactitude les règles sont enfermés.

 

Le personnage de Méto est attachant. Pas stupide sans être un héros. Se pose des questions existientielles.C'est bien Méto, tu n'est pas un Mouton. Un Winston Smith en plus jeune en fait (pour ceux qui ont lu 1984).

 

Le rythme est rapide. Pas de temps mort même si Grévet prends le temps de poser les éléments mystérieux entourant la maison.

 

Les références à la Rome antique m'ont par contre lassé (notamment tout les noms des personnages, entre Octavius/Paulus/Marcus et tout les noms en -us, on s'y perd un peu et cela devient assez confus - je trouve - et pas forcément pertinent. Cela le devient encore moins lorsqu'on nomme deux personnages importants Rémus et Romulus, enfin bon.

 

En résumé c'est donc un excellent roman, et vraiment excellent. mais un excellent roman....que je recommanderais aux plus jeunes. Je n'arrive pas à l'apprécier à sa juste valeur. J'ai pourtant pleinement conscience qu'il est très bon et je l'ai d'ailleurs beaucoup aimé, mais je ne me languis pas de lire le second tome. Je pense n'être pas (plus) fait pour les romans trop axés jeunesses, mais pour ceux qui le sont, fonçez.

Publié dans Young adult-Bit-Lit

Commenter cet article

Sloopy 04/04/2011 12:42


ca ne sera pas pour toute suite. Il me reste tant de livres à lire avant.


Sloopy 04/04/2011 09:41


je rajoute méto à ma liste des prochains achats


Shanaa 04/04/2011 09:54



J'attendrais ta chronique :)



Stephie 24/12/2010 10:05


C'est sympa et n'hésite pas à faire signe si un des titres que j'ai lus te tentait aussi à l'occasion :-)


Stephie 24/12/2010 09:57


C'est très gentil mais ne t'embête pas : il est au CDI du collège dans lequel je travaille. Mais merci en tout cas ;)


Shanaa 24/12/2010 10:03



Il n'y a pas de soucis même si tu veux un autre livre que j'ai chroniqué je peux t'en envooyer :)



Stephie 24/12/2010 09:33


Il est noté dans mes avis depuis un petit moment déjà. Mais il me manque du temps... quelle misère...


Shanaa 24/12/2010 09:48



Stephie, je peux te l'envoyer par la poste si tu veux :)