Le rire du cyclope [Bernard Werber]

Publié le par Shanaa

Bonsoir à tous. J'ai lu ce livre il y a un mois pour le RAT, mauvaise idée car lire un pavé de 600 pages dans un marathon de lecture n'est pas ce qu'il y a de plus pertinent. Enfin je me disais 'C'est du Werber, cela va aller'. Et c'est en effet aller, dans une certaine mesure.

 

 

book_cover_le_rire_du_cyclope_87211_250_400.jpg

 

Quatrième de couverture :

 

Un coffret renferme l'arme absolue. La plus inattendue, la plus imparable. Le célèbre comique, le Cyclope, est mort d'avoir voulu le posséder. On ne l'ouvre qu'à ses risques et périls...

Après Le Père de nos pères et L'Ultime Secret, une nouvelle enquête de Lucrèce et Isidore au coeur d'un des grands mystères humains : le rire

 

Mon avis :

 

J'ai quasiment lu tout les Werber. Il ne me manque que Le Livre du Voyage, ce qui ne semble pas être une grande perte si l'on regarde les diverses critiques qui lui sont adressées.

 

J'avais été vraiment déçu par Le Miroir de Cassandre qui était un grand ton en dessous de ces autres ouvrages. C'est probablement le moins bon Werber que j'ai lu même si la lecture était relativement facile, le style entraînant de Werber aidant.


Revenons donc au Rire du Cyclope. Etant donnée que la quatrième de couverture n'est pas très exhaustive, un très bref résumé s'impose.

 

Cet opus s'inscrit dans la lignée du Père de nos pères et de L'ultime secret. Les mêmes personnages sont repris, avec en trame une enquête policière teintée de philosophie et d'histoire  afin de découvrir un des grands secrets de l'humanité. Dans le père de nos pères il s'agissait en quelque sorte de trouver le chainon manquant, et dans l'ultime secret Werber nous fait étalage de toute une théorie sur les besoins humains. Les thèmes de ces deux premiers opus sont vraiment excellents et m'ont beaucoup plu. N'oublions pas que Werber est scientifique et que même si ces théories sont controversées et pas forcément véridiques, la base scientifique reste néanmoins présente, ce qui rend les enquêtes encore plus passionnantes.

 

Je disais, revenons au Rire du Cyclope. On prend les mêmes et on recommence : Lucrèce Nemrod et Isidore Katzenberg, deux journalistes atypiques qui ont menés avec brio les enquêtes dans les deux opus précités, sont de retour. L'enquête : trouver de quoi est mort le comique surnommé le Cyclope. Le secret se cache dans un boitier, il faudra découvrir les mystères du rire au préalable..

 

1) Tout d'abord, j'avoue très sincèrement que le thème ne m'emballait pas du tout mais alors pas du tout.

 

Exploiter les tréfonds de l'humour, je trouvais cela moins excitant qu'explorer nos origines ou les abysses de notre cerveaux et l'analyse des besoins humains. A partir de là, je ne pouvais être que moins enthousiasmer par l'enquête, et tel fut le cas.

 

De plus, j'avoue que j'ai trouvé certaines longueurs à l'enquête, voir certaines parties un peu ridicule (notamment la fin qui est vraiment mauvaise je trouve,l'explication finale de l'enquête est vraiment à revoir. Mauvais point donc, mais pas rédhibitoire.

 

2) Les personnages sont pour la première fois assez fouillés.

 

On apprend pas mal de choses sur Isidore et Lucrèce et j'avoue que cela fait vraiment plaisir. De plus leur interaction est très sympa, même si ils sont un peu trop conflictuels et que cela peut soûler, j'ai trouvé cela personnellement très marrant. On va plus loin dans leur psychologie et  cela a été un plaisir de les retrouver, après 4 ans d'attente il me semble. Je ne pensais d'ailleurs pas les revoir un jour.


3) J'ai toujours aimé le style Werber.

 

 Prenant, envoûtant et rêveur. Et je trouve qu'il s'est amélioré dans cet opus. Il ajoute une pointe de cynisme notamment dans les répliques des personnages qui sont vraiment excellentes. Plus cynique, plus cru parfois, j'aime beaucoup. Le style reste donc très bon et sans son écriture je n'aurais pas pu prendre de plaisir à lire ce livre. Car en effet j'en ai pris malgré que le thème ne m'intéressait pas des masses.

 

J'ai d'ailleurs beaucoup aimé l'introspection de Werber sur lui même - à travers le personnage d'Isidore Katzenberg qui parle de l'écriture - en disant que le rôle des livres est d'éveiller la curiosité notamment sur certains sujets. Et c'est un rôle que Werber remplit à merveille.

 

Je suis désolé mais je vais devoir faire un 4) - qui concernera les oeuvres de Werber en général.

 

4) J'en profite pour recommander aux néophytes Werberiens la lecturecet auteur.

 

 Et de ne pas forcément commencer par cet opus ni même par le tryptique avec les ouvrages cités précédemment.

 

La trilogie des Fourmis est juste géniale. Je l'avais lu étant ado et étais totalement tombé amoureux de cet auteur. Et que dire des Thanatonautes? Le meilleur de Werber selon moi, qui a aiguisé ma curiosité (déjà fort présente) sur le thème de la mort et de l'au delà, tout en restant assez léger. Un réel chef d'oeuvre.

 

Parlons aussi de la trilogie des dieux qui, même si elle n'arrive pas au niveau des fourmis et des Thanatonautes (et de L'empire des anges qui y fait suite !) est quand même de très bonne qualité.

 

D'ailleurs lire le rire du cyclope m'a donné envie de relire Le père de nos pères et L'ultime secret.

 

Cet avis est d'une subjectivité forte car j'avoue sans concession ne pas avoir accrocher au thème (rien qu'en lisant la quatrième de couverture), si le thème vous tente, ce livre vous enchantera réellement.

 

PS : Et lisez les Fourmis et les Thanas!

Publié dans Contemporain

Commenter cet article

Marion F 02/08/2011 21:00


Je viens de finir Les Thanatonautes. Je ne sais pas quoi dire à part MERCI, merci de m'avoir fait commencer par celui là. Je n'ai pas aimé la fin, c'est vrai, mais je n'aime jamais les fins, mais
j'ai adoré.


Shanaa 06/08/2011 14:16



Il n'y a pas de quoi.


La suite (L'empire des anges) est très bien aussi :)



Marion F 12/06/2011 21:54


Ah? Il faudrait que je commence par lequel alors? (tout sauf Les Fourmis, mon frangin l'a perquisitionné)


Shanaa 12/06/2011 23:00



Les Thanatonautes. Ensuite tu enchaines avec l'empire des anges (c'est la suite).


Les Thanas = le meilleur Werber, je trouve. Je suis un peu lassé de l'auteur maintenant, mais pas de ce livre là.



Marion F 12/06/2011 16:43


Aucun mais je me suis inscrite au Challenge Werber (http://mes.lectures.over-blog.com/article-challenge-bernard-werber-75768699-comments.html#anchorComment) donc va falloir que je m'y mette,
surtout que je les ai tous dans ma bibli.


Shanaa 12/06/2011 19:34



Un petit conseil : ne commence pas par le rire du cyclope..



Marion F 10/06/2011 23:28


Je l'ai reçu en cadeau pour mon anniversaire (en fait c'est un faux cadeau parce que c'est ma Maman qui me l'a acheté et à peine déballé elle est partie dans un fauteuil avec). Je n'ai jamais lu de
Werber, la faute à la taille je pense, j'avais prévu de le lire cet été (bon j'ai prévu de lire tous les livres du monde cet été -_-' ) et ta critique donne vraiment envie, je vais le remonter de
quelques places dans ma PAL.


Shanaa 11/06/2011 03:19



Pas mal le cadeau..tu as lu d'autre Werber?



Jostein 05/01/2011 09:15


Mon doigt a fourché. Les Thanatonautes!